Ma démarche pour choisir un parapluie

Ma démarche pour choisir un parapluie

Simple accessoire salvateur pour certains, véritable accessoire de mode pour d’autres, le parapluie n’a pas la même considération selon les publics. Que vous souhaitiez enfin en acheter un, remplacer le vôtre ou en offrir à un proche, je vous livre mes précieux conseils !

Mes critères pour craquer sur un parapluie

La toile

Je rentre tout de suite dans le vif du sujet et vais détailler les différents critères qui permettent de repérer le parapluie qui vous correspond, ou celui que vous désirez offrir en cadeau. Débutons par la toile du parapluie, l’élément le plus visible, dans la mesure où c’est ce qui représente la plus grande surface.

Il y a tout d’abord les parapluies constitués d’une toile en nylon : son pouvoir absorbant limité lui permet de sécher rapidement, argument non négligeable pour un tel accessoire.

Sont ensuite proposés dans le commerce des modèles caractérisés par une toile en polyester, qui s’illustrent par leur très grande durabilité. Le PVC a également la faveur de certains fabricants, ce sont fréquemment les parapluies transparents. Si vous craquez pour un exemplaire en soie et que vous observez des plis lorsque le dispositif est ouvert, je vous déconseille de l’adopter. Pour obtenir un aperçu du rendu qu’offrent des toiles aux caractéristiques diverses, je vous invite à découvrir une collection de parapluies en ligne.

parapluie homme femme

L’ergonomie

Selon le parapluie que vous ajoutez à votre panier (en magasin comme en ligne), vous devez solliciter le bouton pressoir dont il est doté, dans le cas contraire il vous faut l’ouvrir manuellement. Qu’importe la nature du modèle que vous sélectionnez, vous devez être précautionneux lorsque vous commencez à vous en servir. Pour ma part, je m’assure qu’il n’y ait personne autour de moi, je le saisis à l’horizontale et déclenche le mécanisme.

Les parapluies dont le système d’ouverture et fermeture demeure automatique sont particulièrement indiqués pour les enfants. Concernant la poignée, je m’interrogeais sur la prise en main d’un modèle courbé et je n’ai rien trouvé à redire à celui-ci ! Cela étant, une poignée droite peut aussi faire l’affaire.

La taille

Son bénéficiaire va-t-il en faire usage seul ou à deux ? C’est l’une des questions que vous devez vous poser avant d’arrêter votre choix. Dans le second cas, il convient de privilégier un parapluie XXL ! Les besoins variés de chaque public ont favorisé la fabrication de parapluies pour homme, de modèles dédiés aux femmes ainsi que des parapluies pour enfant.

Si le pouvoir couvrant de l’accessoire est fondamental, vous ne devez pas négliger l’encombrement de cet objet une fois qu’il est fermé. Si vous n’avez pas l’habitude d’avoir sur vous un bagage suffisamment grand, il vous faut de préférence opter pour un modèle très compact. Je songe par exemple aux parapluies sophistiqués dont la conception novatrice des baleines formant l’armature garantit une miniaturisation du parapluie fermé.

La solidité

La toile joue un rôle important dans la robustesse du parapluie. Or, n’occultez pas le nombre et la qualité des baleines dont le parapluie est muni. Sachez notamment que les éléments en fibre de verre et les parapluies en double baleinage renforcé sont reconnus pour augmenter la résistance au vent. Le mât du parapluie a aussi un impact significatif, c’est la colonne vertébrale sur laquelle les pièces prennent appui. En général, le parapluie pliant (ou rétractable), bien plus petit et facile à ranger, est moins solide que son homologue droit, plus encombrant.

Le design

Après avoir énoncé des facteurs objectifs, il est temps de vous attarder sur des critères plutôt subjectifs. Récemment, je me suis mise en quête d’un parapluie pour un ami qui présente un look plutôt sobre. Un modèle de type rétro m’a tapé dans l’œil et il semble lui avoir bien plu ! Si vous vous retrouvez dans la même situation, repérez des exemplaires caractérisés par d’élégants camaïeux ou de superbes rayures. Pour une personne qui n’a pas peur de recourir à des accessoires clinquants, vous n’avez que l’embarras du choix tant de nombreux parapluies aux couleurs éclatantes sont disponibles à la vente.

L’intérêt de posséder un bon parapluie

Un accessoire utile (au moins) deux mois par an…

Il ne compte pas parmi les pièces les plus glamours de nombreuses garde-robes, car il est souvent acheté avec précipitation. Vous savez, ce moment où on ne supporte plus d’avoir été trempé en sortant du métro, ou l’incontournable averse de vacances qui gâche la fin d’après-midi. Je fais allusion aux personnes qui en sont équipées, mais continuent de l’oublier, d’autres repoussent sans cesse son acquisition, voire assument de s’en affranchir en permanence, pour éviter d’être encombrées par exemple lorsqu’elles sortent de chez elles.

En France, on distingue des villes où il pleut très régulièrement. Selon Agate météo, des communes comme Brest, Cherbourg, Bar-le-Duc ou encore Bordeaux reçoivent de la pluie de 180 à 210 jours en moyenne, soit approximativement un jour sur deux ! Les villes les plus épargnées par ce phénomène se trouvent dans le pourtour méditerranéen ; ce sont entre autres Cannes, Perpignan ou Marseille, où des précipitations sont constatées environ 70 à 90 jours par an (soit plus de 2 mois en cumulé).

Là où je veux en venir ? Vous ne pouvez mentir en affirmant que cet accessoire ne vous servirait que très ponctuellement, y compris les sudistes. À titre de comparaison, les fortes chaleurs ne vous impactent pas plus d’un mois ou deux chaque année, mais vous vous passez difficilement d’un ventilateur ou d’un climatiseur.

… et bien mieux qu’un simple k-way !

parapluie-demarche-choisir

Plus d’une fois, j’ai hésité à mettre mon parapluie dans mon sac, ne sachant pas si la météo se ferait vraiment capricieuse. Étrangement, c’est lorsque je l’oubliais ou décidais de m’en priver que la pluie était au rendez-vous, avec toutes les conséquences que cela implique. À titre d’exemple, mon brushing a tenu approximativement 10 secondes sous la dernière tempête et j’ai attrapé froid il y a quelques semaines sous l’orage, quand bien même j’avais pris soin de porter un K-way. Un vêtement loin d’être inutile, mais pas efficace quand le vent s’en mêle et projette les gouttes (voire les flocons) dans tous les sens.

Je pense aussi à ces messieurs partisans du moindre effort, qui commettent l’erreur de laisser chez eux cet accessoire lors d’un premier rendez-vous. Vous avez l’occasion de marquer des points en protégeant celle que vous rencontrez, ne la laissez pas filer ! Du trajet quotidien jusqu’aux promenades de vacances en passant par les sorties nocturnes : il peut vous être utile dans diverses circonstances.

Laisser un commentaire

Fermer le menu